Les lutins et le cordonnier

Les lutins et le cordonnier

Il était une fois un vieux cordonnier. Il avait travaillé dur toute sa vie mais pourtant sa générosité sans borne, ainsi que quelques méchants coups du sort, l’avaient rendu si pauvre qu’il ne lui restait plus ce soir-là qu’un seul morceau de cuir pour réaliser sa dernière paire de chaussures et qu’une seule bûche de bois pour se réchauffer la nuit… Sa situation était désespérée. Mais la nuit venue, le sort a mis la vieille bicoque du cordonnier sur la route de deux lutins ! Ils investiront l’atelier et joueront avec les instruments du poète-cordonnier. Des bruits, des courses sur l’établi, des bêtises et des rires ! Jusqu’à ce que… jusqu’à ce que naisse en eux l’idée d’aider le vieillard dont, les outils les ont tant amusés, à réaliser ses chaussures !

télécharger le pdf de présentation

Le vieux cordonnier à son atelier

Notre spectacle :

Pour cette création à destination de la toute petite enfance (0-5 ans), la Cie Coppelius est aller puiser dans les contes traditionnels de Noel et c’est chez les frères Grimm qu’elle a trouvé son inspiration autour du conte « Les Lutins et le Cordonnier ».

Les thèmes :

Un conte sur le partage, l’entraide, le don et la bienveillance qui font grandir même les plus petits !

Le Décors :

Il s’agit pour nous de reconstituer l’univers chaleureux de l’atelier d’un pauvre cordonnier, de faire de lui un inventeur, un doux rêveur, parmi ses outils tous plus extravagants les uns que les autres. Objets suspendus, ressors et bouts de ficelles aux bruits amusants seront le paysage visuel de cet atelier en cette période de noël.

Mariole le lutin

Les marionnettes :

Le cordonnier est une marionnette, douce et réconfortante à la manière des Pimprenelle et Nicolas travaillant au coin du feu et à la lumière vaillante d’une bougie. Les lutins, quant à eux, seront incarnés par deux marionnettes dynamiques et facétieuses qui la nuit venue investiront l’atelier et joueront avec les instruments du poète-cordonnier. Des bruits, des courses sur l’établi, des bêtises et du jeu… jusqu’à ce que… jusqu’à ce que naisse en eux l’idée d’aider le vieillard à réaliser ses chaussures !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *