Le Cabaret Tortellini

Le Cabaret Tortellini

Paris, 1898 .

Giuseppe Tortellini achève l’œuvre de sa vie : « L’ATOMOS XIX », une machine lui permettant de réduire les êtres vivants. Lui vient alors en songe imbibé d’absinthe une idée diabolique : créer un cabaret ambulant dont les artistes seraient « volontaires » car réduits à 1/6 ème de leur taille d’origine ! Afin d’infiltrer les cabarets, il trouvera de l’aide auprès de la danseuse Ornella qui se fera engager partout dans le monde afin d’approcher puis de capturer leurs futurs collaborateurs.

 télécharger la plaquetteLes artistes :

Giuseppe Tortellini : Issu de la noblesse déclassée et désargentée, cet aristocrate énergique va étudier les sciences afin de mettre au point une machine qui, il le sait, lui apportera fortune et gloire !

 

Ornella Tortellini : Elle a quitté son clan bohémien au crépuscule de l’enfance puis s’est faite engager dans le cabaret le plus sordide de Paris : « l’Enfer » à Montmartre. Elle y dansait et y faisait un numéro de voyance mais ses revenus n’étant pas suffisants, elle attirait les riches dandys au fond d’une ruelle sombre afin d’alléger leurs bourses. 

 

Billie Bob Straitford, le claquetiste : Danseur de claquettes de haut niveau, Billy Bob est la première victime des Tortellini. Malheureusement, une fois réduit, le couple diabolique se rend compte d’une chose essentielle : les claquettes ne font aucun bruit lorsque le danseur fait le poids….d’une souris !


Juan Miguel de Montoya, l’homme le plus fort du monde : Ornella connaissait l’Homme le plus fort du monde : Juan Miguel de Montoya. Ils partent alors vers le soleil andalous et mettent en œuvre une stratégie pour capturer « l’enclume de Cadix »…Briseur de chaînes, porteur de poids et séducteur en collants rayés, Juan Miguel de Montoya sait hypnotiser les foules !

Dimitri Nikolaievitch, le ventriloque : Le clan d’Ornella était partout, jusqu’aux confins de la lointaine Russie ! Son oncle Petia possède même un théâtre à St Petersbourg ! Mais voilà, mauvais payeur et renégat, Ornella souhaitait le voler à son tour en capturant son meilleur artiste : Le ventriloque Dimitri Nikolaeivitch. Giusseppe dû faire preuve de la plus grande ingéniosité pour parvenir à l’approcher car sa marionnette Jacob ne dort jamais !

 

Rahachmot Tahar, le Fakir : Un Cabaret Sans Fakir n’étant pas un cabaret, Giusseppe voulaient avoir le meilleur fakir du monde ! Prêts à tout, Les deux Tortellini se sont infiltrés dans la secte du célèbre Rahachmot Tahar afin d’avoir l’opportunité de l’approcher. Il leur a fallut 1 an pour l’avoir et il régale aujourd’hui les spectateurs de numéros des plus envoûtants et dangereux !

 

Fiche Technique :

Équipe : 2 comédiens (danseuse/marionnettiste)
Durée : 40 min.
Âge : à partir de 6 ans et pas de limite d’âge !
Montage : 2h30 (se joue en intérieur ou en extérieur)
Démontage : 1h30
Lumières :
– Autonome lumière par projeteurs LED et/ou allogène (sur 230 v 16a).
– obscurité ou jour (peut être joué de jour et en plein air).
Son :
– Autonome micros serre-tête+relais (connectique Jack 6,35 Mâle) .
– Sonorisation autonome
Dimension espace de jeu/installation :
Profondeur 4 m, largeur 4 m, hauteur 3 m 30
Jauge :
– jusqu’à 300 personnes en plein air

– jusqu’à 500 personnes pour une salle équipée
Mise en scène :
– Grégory Coppelius & Morena Safar

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *